Près de 100 ans d’histoire

1922

Adolf Böhl fonde l'entreprise du même nom dans le petit village de Berghausen, dans la région de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Allemagne, et y fabrique des clous.

1960

Adolf Böhl décède et c’est son neveu, Hans Werner Kocherscheidt, qui prend la relève à la tête de l’entreprise.

1965

La société Eberhard Jaeger, fabricant de vis et située dans la ville voisine de Laasphe, est rachetée par Hans Werner Kocherscheidt.

1971

M. Kocherscheidt rachète une société de production de pièces plastiques. En plus des pièces moulées par injection, des éléments de fixation technique de haute qualité sont également produits en combinant le plastique et le métal. À la fin des années 1970, cette gamme de produits est complétée par des éléments de fixation pour les produits d'isolation thermique utilisés dans la construction de logements et permet à la société de se développer dans ce secteur jusqu'à devenir leader du marché.

1977

L’entreprise lance l'une des innovations techniques les plus importantes en créant la vis PT®, une vis autoformeuse pour les matières thermoplastiques, un produit qui deviendra leader sur le marché.

"La production dans les années 60


L'assurance qualité dans les années 70


L'expédition dans les années 80


1984

Naissance de la société EJOT, qui donne son nom à toutes les entreprises de M. Kocherscheidt. La même année, l'entreprise EJOT Baubefestigungen GmbH est fondée avec siège à Bad Laasphe. EJOT s'exporte en Europe avec les premières filiales de distribution en Grande-Bretagne, en Norvège et en France. Cette stratégie est poursuivie jusqu'à la création de sociétés de production propres. Le groupe EJOT s'étend également en Allemagne et lance un deuxième site de production à Bad Laasphe.


1993

EJOT acquiert la société Schraubenwerk Tambach en Thuringe et devient ainsi l'un des plus grands fabricants de petites vis en Europe. Les certifications ISO 9001 et  ISO 14001 attestent du haut niveau de qualité chez EJOT. Le site de Bad Berleburg s’agrandit également avec la mise en service d'un nouvel atelier de production. Le groupe EJOT se développe dans le monde entier, en implantant usines et filiales dans différents pays.

2000

La structure du groupe est réorganisée avec le rattachement des sociétés à la Holding EJOT GmbH & Co et la mise en place d'un conseil consultatif. Dans le cadre de la croissance internationale du groupe en Europe, en Amérique et en Asie, le premier site de production asiatique, EJOT Fastening Systems, est créé à Taicang, en Chine, tout comme EJOT ATF au Mexique. Le nouveau centre logistique de la division Building Fasteners est mis en service à Bad Laasphe. 

2013

Un nouvel atelier de production rentre en fonction à Taicang, en Chine. A Bad Berleburg, la construction du centre logistique et de l'atelier de production 4.0 comprend un atelier de formation et se fait en parallèle à l'ouverture de deux Tech Center : l’un à Detroit, aux États-Unis et le second à Tokyo, au Japon. En tant que membre fondateur et associé, EJOT s'engage dans l'Automotive Center Südwestfalen, une plateforme dédiée aux travaux de recherche et de développement ainsi qu'au transfert de connaissances entre les constructeurs automobiles, les sous-traitants et les instituts universitaires de Westphalie du Sud. EJOT fait partie de l'élite de l'innovation en figurant dans le « TOP 100 » des entreprises de taille moyenne allemandes et en est récompensée en 2016 lors du sommet allemand pour les PME. Avec la mort de Hans Werner Kocherscheidt en avril 2017, EJOT a perdu son fondateur qui, grâce à son engagement personnel hors pair et sa vision globale de l'entreprenariat, a permis le développement d'un groupe comprenant 3 300 collaborateurs dans le monde entier avec un chiffre d'affaires de plus de 500 millions d'euros en 2017. Son fils, Christian Kocherscheidt est aujourd’hui à la tête du Groupe EJOT.